Alerte frelon orientalis

Une toute nouvelle publication (ici) vient d’annoncer la présence de Vespa orientalis en métropole. Il a été observé pour la première fois le 22 septembre dernier à Marseille.

https://passion-entomologie.fr/vespa-orientalis-france/

(A ne pas confondre avec Vespa mandarinia, plus redoutable encore et présent aux USA! voir: Vespa mandarinia)

Comme l’indiquent les auteurs dans leur discussion :  » Dans la mesure où cette espèce (V. orientalis) est adaptée aux écosystèmes méditerranéens et est connue pour sa synanthropie (proche des activités humaines), l’hypothèse de son installation dans la cité phocéenne doit être considérée. Il est donc souhaitable de vérifier si elle est présente dans d’autres quartiers de Marseille, ainsi que dans les villes et communes avoisinantes. Sa présence pourrait en effet créer des difficultés dans le secteur de l’apiculture, ce frelon étant considéré comme un redoutable prédateur d’abeilles domestiques, pouvant occasionner des dégâts dans les ruchers… »

La mise en place d’une action locale forte pour tenter de lutter contre son installation nous paraît donc indispensable.

La FNOSAD tente actuellement de réunir les parties prenantes afin d’étudier ce qu’il est possible de faire pour éviter que ce prédateur d’abeilles ne se répande dans tout l’Hexagone, comme a pu le faire Vespa velutina faute de réaction rapide.

Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant de l’avancée de ces actions et de partager, dans les pages de La Santé de l’Abeille, les connaissances actuelles sur ce prédateur.

 

Bien cordialement,

Edwige NICOT pour la FNOSAD-LSA

Traitement insecticide Candillargues

À la suite du séjour d’une personne porteuse d’un virus (chikungunya, dengue ou Zika) transmissible par le moustique tigre (Aedes albopictus), nous vous informons qu’une enquête entomologique sera réalisée ce jour, mercredi 8 septembre, par l’opérateur de lutte antivectorielle ALTOPICTUS mandaté par l’Agence Régionale de la Santé (ARS) Occitanie. Les rues concernées sont visibles en téléchargeant la carte et en zoomant.

Si cette enquête s’avère positive en vecteur Aedes albopictus, un traitement adulticide nocturne sera prévu sur cette zone dans la nuit du vendredi 10 au samedi 11 septembre, si les conditions météo ne se dégradent pas. Le traitement sera réalisé depuis un véhicule (pick-up) et potentiellement complété par un traitement pédestre dans la zone concernée, correspondant à un cercle de 150 mètres de rayon autour du lieu de passage du cas. L’insecticide utilisé est autorisé par la réglementation : Aqua-K Othrine, à base de deltaméthrine, émulsion aqueuse à la dose d’1g/ha.

Afin d’anticiper l’organisation de ce traitement (pour lequel les délais de réalisation sont extrêmement courts depuis le signalement), nous faisons appel à vous pour nous alerter sur la présence d’éventuelles contraintes dans la zone (ruches, agriculture biologique, points d’eau avec faune aquatique, activité communale nocturne, etc.).

Traitement confirmé ce week end!

Enquête sur les pratiques de surveillance anti varroa

 Une enquête sur les pratiques de surveillance et de lutte contre le varroa des apiculteurs en 2020 est menée par la section apicole de la FRGDS.

https://framaforms.org/enquete-regionale-sur-les-pratiques-de-surveillance-et-de-lutte-contre-le-varroa-1623416895

Cette enquête entièrement anonyme est indispensable pour qu’on puisse avoir au niveau régional une vision la plus précise possible des pratiques de comptage, de traitement ou de lutte biotechnique relatives à varroa.

Traitements encore! insecticides contre cicadelle

APICULTURE : ALERTE TRAITEMENT OBLIGATOIRE LUTTE FLAVESCENCE DORÉE

La flavescence dorée est une maladie à phytoplasme (bactérie sans paroi) inoculée par la cicadelle Scaphoïdeus titanus . Cette cicadelle transmet le phytoplasme aux plants de vigne sur lesquels elle se nourrit, la propagation de la maladie peut être de ce fait très rapide.
Les conséquences de cette maladie sont le dépérissement des ceps de vigne. Pour éviter la propagation, au-delà de 20% de ceps contaminés, l’arrachage de la parcelle est obligatoire.
Actuellement, il n’existe aucun traitement pour lutter contre le phytoplasme responsable de la flavescence dorée.
Un arrêté préfectoral régional définit chaque année, le nombre de traitements à appliquer en fonction de la commune ainsi que les dates de traitements (1date, 2 dates ou 3 dates).
Pour en savoir plus, consulter le lien vers le site de la DRAAF :
https://draaf.occitanie.agriculture.gouv.fr/Dates-d-interventions-pour-les

Plusieurs recommandations importantes sont données aux viticulteurs afin qu’ils respectent les heures et conditions de traitements : Il est interdit de traiter en présence des abeilles. Il faut traiter de préférence très tôt le matin ou très tard le soir, en absence de vent. Il faut faire attention à ce qu’il n’y ait pas de flaques d’eau résiduelles contenant l’insecticide. Il faut faucher au préalable les zones fleuries situées à proximité des zones de traitements.

Si vous avez des ruches dans les zones concernées, il est difficile de fermer les ruches attendu les chaleurs sur cette période. Vous pouvez envisager de déplacer votre rucher sur un autre site si vous en avez un et si celui-ci n’est pas concerné par les traitements. Vous pouvez anticiper une transhumance vers un autre site ou au contraire retarder la transhumance prévue vers le site concerné par le traitement.
Nous vous conseillons de surveiller vos ruches et en cas de suspicion d’intoxications (tapis d’abeilles mortes devant la ruche) de contacter la DDecPP de votre département.

Contacts téléphoniques ci-dessous :

DDecPP 34 04 99 74 31 50

Traitements insecticides! La saison commence hélas

À la suite du séjour d’une personne porteuse d’un virus (chikungunya, dengue ou Zika) transmissible par le moustique tigre (Aedes albopictus), l’enquête entomologique a mis en avant la présence de moustique tigre à l’état adulte (vecteur). Nous vous informons que des opérations de démoustications vont donc avoir lieu sur les communes de La Grande-Motte, Lavérune et Juvignac.

Sauf conditions météorologiques défavorables, celles-ci auront lieu dans la nuit du mercredi 26 au jeudi 27 mai 2021 entre 23h et 06h du matin. Le traitement sera réalisé depuis un véhicule (pick-up) et potentiellement complété par un traitement pédestre dans la zone concernée, celle-ci correspondant à un cercle de 150 mètres de rayon autour du lieu de passage du cas. Vous trouverez ci-joint la carte des tracés du traitement. Les rues concernées sont visibles en téléchargeant la carte et en zoomant.

Sur demande de l’ARS Occitanie, l’opérateur de lutte antivectorielle ALTOPICTUS a été mandaté pour réaliser ce traitement insecticide. L’insecticide utilisé est autorisé par la réglementation : Aqua-K Othrine, à base de deltaméthrine, émulsion aqueuse à une dose d’1g/ha.

Nous avons pris en compte la présence du cours d’eau dans la zone d’intervention de Juvignac et appliquer des zones de non-traitement réglementaire, bien que celles-ci n’apparaissent pas dans la carte : ce sera corrigé pour les prochains traitements.

Un apiculteur va également déplacer 2 de ses ruches à proximité de cette même zone, par précaution et bien qu’il soit à plus de 500m des nébulisations d’insecticides.

Risque de traitement insecticide sur La Grande Motte

À la suite du séjour d’une personne porteuse d’un virus (chikungunya, dengue ou Zika) transmissible par le moustique tigre (Aedes albopictus), nous vous informons qu’une enquête entomologique sera réalisée demain, jeudi 20 mai, par l’opérateur de lutte antivectorielle ALTOPICTUS mandaté par l’Agence Régionale de la Santé (ARS) Occitanie. Vous trouverez ci-joint la carte de la zone concernée. Les rues sont visibles en téléchargeant la carte et en zoomant.

Si cette enquête s’avère positive en vecteur Aedes albopictus, un traitement adulticide nocturne sera prévu sur cette zone dans les prochains jours. Vous serez averti du résultat de cette enquête et des tracés de traitements prévus. Le traitement sera réalisé depuis un véhicule (pick-up) et potentiellement complété par un traitement pédestre dans la zone concernée, correspondant à un cercle de 150 mètres de rayon autour du lieu de passage du cas. L’insecticide utilisé est autorisé par la réglementation : Aqua-K Othrine, à base de deltaméthrine, émulsion aqueuse à la dose d’1g/ha.

Afin d’anticiper l’organisation de ce traitement (pour lequel les délais de réalisation sont extrêmement courts depuis le signalement, idéalement 72h ouvrées), nous faisons appel à vous pour nous alerter sur la présence d’éventuelles contraintes dans la zone (ruches, agriculture biologique, zone Natura 2000, etc.).

Nous n’avons pour le moment pas identifié d’enjeux particuliers sur la zone.