Enquête sur les pratiques de surveillance anti varroa

 Une enquête sur les pratiques de surveillance et de lutte contre le varroa des apiculteurs en 2020 est menée par la section apicole de la FRGDS.

https://framaforms.org/enquete-regionale-sur-les-pratiques-de-surveillance-et-de-lutte-contre-le-varroa-1623416895

Cette enquête entièrement anonyme est indispensable pour qu’on puisse avoir au niveau régional une vision la plus précise possible des pratiques de comptage, de traitement ou de lutte biotechnique relatives à varroa.

Traitements encore! insecticides contre cicadelle

APICULTURE : ALERTE TRAITEMENT OBLIGATOIRE LUTTE FLAVESCENCE DORÉE

La flavescence dorée est une maladie à phytoplasme (bactérie sans paroi) inoculée par la cicadelle Scaphoïdeus titanus . Cette cicadelle transmet le phytoplasme aux plants de vigne sur lesquels elle se nourrit, la propagation de la maladie peut être de ce fait très rapide.
Les conséquences de cette maladie sont le dépérissement des ceps de vigne. Pour éviter la propagation, au-delà de 20% de ceps contaminés, l’arrachage de la parcelle est obligatoire.
Actuellement, il n’existe aucun traitement pour lutter contre le phytoplasme responsable de la flavescence dorée.
Un arrêté préfectoral régional définit chaque année, le nombre de traitements à appliquer en fonction de la commune ainsi que les dates de traitements (1date, 2 dates ou 3 dates).
Pour en savoir plus, consulter le lien vers le site de la DRAAF :
https://draaf.occitanie.agriculture.gouv.fr/Dates-d-interventions-pour-les

Plusieurs recommandations importantes sont données aux viticulteurs afin qu’ils respectent les heures et conditions de traitements : Il est interdit de traiter en présence des abeilles. Il faut traiter de préférence très tôt le matin ou très tard le soir, en absence de vent. Il faut faire attention à ce qu’il n’y ait pas de flaques d’eau résiduelles contenant l’insecticide. Il faut faucher au préalable les zones fleuries situées à proximité des zones de traitements.

Si vous avez des ruches dans les zones concernées, il est difficile de fermer les ruches attendu les chaleurs sur cette période. Vous pouvez envisager de déplacer votre rucher sur un autre site si vous en avez un et si celui-ci n’est pas concerné par les traitements. Vous pouvez anticiper une transhumance vers un autre site ou au contraire retarder la transhumance prévue vers le site concerné par le traitement.
Nous vous conseillons de surveiller vos ruches et en cas de suspicion d’intoxications (tapis d’abeilles mortes devant la ruche) de contacter la DDecPP de votre département.

Contacts téléphoniques ci-dessous :

DDecPP 34 04 99 74 31 50

Traitements insecticides! La saison commence hélas

À la suite du séjour d’une personne porteuse d’un virus (chikungunya, dengue ou Zika) transmissible par le moustique tigre (Aedes albopictus), l’enquête entomologique a mis en avant la présence de moustique tigre à l’état adulte (vecteur). Nous vous informons que des opérations de démoustications vont donc avoir lieu sur les communes de La Grande-Motte, Lavérune et Juvignac.

Sauf conditions météorologiques défavorables, celles-ci auront lieu dans la nuit du mercredi 26 au jeudi 27 mai 2021 entre 23h et 06h du matin. Le traitement sera réalisé depuis un véhicule (pick-up) et potentiellement complété par un traitement pédestre dans la zone concernée, celle-ci correspondant à un cercle de 150 mètres de rayon autour du lieu de passage du cas. Vous trouverez ci-joint la carte des tracés du traitement. Les rues concernées sont visibles en téléchargeant la carte et en zoomant.

Sur demande de l’ARS Occitanie, l’opérateur de lutte antivectorielle ALTOPICTUS a été mandaté pour réaliser ce traitement insecticide. L’insecticide utilisé est autorisé par la réglementation : Aqua-K Othrine, à base de deltaméthrine, émulsion aqueuse à une dose d’1g/ha.

Nous avons pris en compte la présence du cours d’eau dans la zone d’intervention de Juvignac et appliquer des zones de non-traitement réglementaire, bien que celles-ci n’apparaissent pas dans la carte : ce sera corrigé pour les prochains traitements.

Un apiculteur va également déplacer 2 de ses ruches à proximité de cette même zone, par précaution et bien qu’il soit à plus de 500m des nébulisations d’insecticides.

Risque de traitement insecticide sur La Grande Motte

À la suite du séjour d’une personne porteuse d’un virus (chikungunya, dengue ou Zika) transmissible par le moustique tigre (Aedes albopictus), nous vous informons qu’une enquête entomologique sera réalisée demain, jeudi 20 mai, par l’opérateur de lutte antivectorielle ALTOPICTUS mandaté par l’Agence Régionale de la Santé (ARS) Occitanie. Vous trouverez ci-joint la carte de la zone concernée. Les rues sont visibles en téléchargeant la carte et en zoomant.

Si cette enquête s’avère positive en vecteur Aedes albopictus, un traitement adulticide nocturne sera prévu sur cette zone dans les prochains jours. Vous serez averti du résultat de cette enquête et des tracés de traitements prévus. Le traitement sera réalisé depuis un véhicule (pick-up) et potentiellement complété par un traitement pédestre dans la zone concernée, correspondant à un cercle de 150 mètres de rayon autour du lieu de passage du cas. L’insecticide utilisé est autorisé par la réglementation : Aqua-K Othrine, à base de deltaméthrine, émulsion aqueuse à la dose d’1g/ha.

Afin d’anticiper l’organisation de ce traitement (pour lequel les délais de réalisation sont extrêmement courts depuis le signalement, idéalement 72h ouvrées), nous faisons appel à vous pour nous alerter sur la présence d’éventuelles contraintes dans la zone (ruches, agriculture biologique, zone Natura 2000, etc.).

Nous n’avons pour le moment pas identifié d’enjeux particuliers sur la zone.

Reprise des tests d’efficacité médicaments vétérinaires

Pour les apiculteurs intéressés et/ou pour les ruchers école.
Merci de me remonter votre candidature pour ces tests afin de se coordonner avec Jérôme Vandame de la FNOSAD.
J-Luc Delon, Président du GDSA34     jl.delon(@)gmail.com

Nous relayons donc le message suivant:
Message à l’attention des OSAD
Bonjour à toutes et à tous,

En 2021, la FNOSAD coordonnera à nouveau des tests d’efficacité de médicaments de lutte contre le varroa.

Cette année, les médicaments Apivar, Apitraz, Apistan, et la méthode d’encagement de reine + Oxybee seront testés.

Et, comme annoncé par mél précédemment, le nouveau médicament Formic Pro entrera également dans le dispositif de tests de 2021.

Nous travaillons actuellement sur les protocoles qui vous seront transmis dès finalisation.

Entretemps, merci d’interroger les apiculteurs de votre OSAD disposés à participer à ces tests et de nous indiquer dès que possible leurs coordonnées ainsi que le nombre de colonies sur lesquelles ils entreprendront ces tests afin que nous puissions organiser au mieux la mise à disposition des médicaments.

Concernant le médicament Formic Pro et compte tenu qu’il ne sera pas disponible à la vente avant 2022, la réalisation des tests implique une organisation particulière avec le fournisseur et le distributeur. Aussi, il est indispensable de m’adresser les candidatures pour ce test avant fin mai.

Bien cordialement,

Jérôme Vandame

Coordinateur de la FNOSAD

Vidéoconférence Biosécurité en apiculture

La prochaine conférence « La Biosécurité en apiculture : préserver la santé des abeilles et la santé publique » est prévue le jeudi 6 mai 2021 de 17h à 19h présentée par le Dr vétérinaire Lisa Ribbens
Attention, suite au succès de cette visio, le nombre de participants est désormais atteint.

inutile de tenter de vous inscrire.

Une nouvelle conférence sera vraisemblablement organisée sur ce thème, vu le succès des inscriptions!
A suivre donc

Ceux qui se sont déjà inscrits sur cette date précédemment n’ont pas à se réinscrire.
Suite à votre inscription, un lien d’accès à la visioconférence vous sera transmis.
Nous nous réservons le droit d’annuler s’il n’y a pas assez de participants.

Cette conférence vous est proposée par les sections apicoles de la FRGDS Occitanie et du GTV Occitanie, elle est portée par la S.N.G.T.V. (Société Nationale des GroupementsTechniques Vétérinaires).

L’objectif de cette conférence est de former les apiculteurs au concept de biosécurité, visant à prévenir les risques dans leur exploitation apicole. En effet, en faisant attention à quelques gestes sanitaires, vous garantissez la survie de vos abeilles et vous garantissez également une production homogène chaque année! Ce thème est très large puisqu’il vous rappellera les bonnes pratiques apicoles et vous donnera des astuces tout au long des différentes activités du rucher (depuis l’installation de celui-ci, jusqu’à la récolte de miel en passant par les visites de ruches, le renouvellement des cires etc…).

Cette conférence d’ 1heure est assurée par un vétérinaire titulaire d’un DIE apicole, un temps d’échange, de questions réponses, d’1 heure est prévu en suivant, l’occasion pour chacun de poser ses questions sur ce sujet important.

Déclarez vos mortalités hivernales

Bonjour,

Pour la quatrième année consécutive, l’enquête nationale sur les mortalités hivernales de colonies d’abeilles (ENMHA) est renouvelée.

Elle vient d’être lancée et reste ouverte jusqu’au 3 mai prochain.

Chaque apiculteur ayant effectué une déclaration de ruche sur le site Mes démarches a dû recevoir cette semaine, par courriel, un message de l’Anses avec une invitation à remplir le questionnaire de l’ENMHA.

 

Il est important que les apiculteurs soient très nombreux à y répondre pour que les résultats soient significatifs.

Nous vous invitons donc à le faire dès réception du message envoyé par l’Anses, contenant le lien vers l’enquête, et ce que la mortalité observée dans votre (vos) rucher(s) à l’issue de l’hiver soit nulle, moyenne ou forte, et à sensibiliser les apiculteurs de votre entourage à le faire également.

NB : Les apiculteurs qui ont fait plusieurs déclarations avec la même adresse email, ont reçu plusieurs emails. Il faut qu’ils renseignent le questionnaire pour chaque déclaration.

 

Pensez à regarder si le message ne se trouve pas dans les spam (ou courriers indésirables).

 

 

Bien cordialement

L’équipe de la FNOSAD